Vers page d'accueil Université de Toulouse - Jean Jaurès Vers page d'accueil Université de Toulouse - Jean Jaurès
Accès ENT

Relations internationales

Voici quelques informations concernant la mobilité à l'étranger.

Contacts

Au département de mathématiques et informatique

Sabine MERCIER
mercier@univ-tlse2.fr

Téléphone : 05 61 50 46 11

pour répondre aux premières interrogations, vous mettre éventuellement en relation avec les « anciens », mettre en place votre projet pédagogique...
Il existe aussi une page Facebook « Maths-Info Utm Erasmus » pour rentrer en contact directement avec des étudiants du département ayant vécu l’expérience.

Au service des relations internationales de l'université

http://w3.ri.univ-tlse2.fr/
Téléphone : 05 61 50 36 46

 pour gérer les dossiers administratifs, les questions relatives aux bourses, finaliser votre départ...

Quels pays ?

Il y a les universités, avec lesquelles le département a une convention, ce qui correspond à des places réservées pour nos étudiants. Il s’agit d’université de l'Espace économique européen (EEE) avec le programme ERASMUS (European Region Action Scheme for the Mobility of University Students).

ALLEMAGNE
CHEMNITZ (Technische Universität Chemnitz-Zwickau) : 1 mobilité
ESPAGNE
MADRID
(Universidad complutense de Madrid) : 1 mobilité
ROYAUME-UNI
LIVERPOOL (University of Liverpool) : 2 mobilités
EDINBURGH (University of Edinburgh) : 1 mobilité

1 mobilité = 2 semestres, un étudiant peut s’il le souhaite partir pour 1 seul semestre.

AUTRES PAYS
Il y a également le CREPUQ, programme d'échange étudiant avec les universités québécoises, les Etats-Unis, l’Australie, l’Asie... Ces destinations et leurs places sont gérées par l’université et non par le département. En 2013-2014 une étudiante de L2MIASHS est partie en Argentine.
Il est aussi possible de partir un peu partout dans le monde, soit par l'intermédiaire de conventions déjà mises en place par les autres départements, soit tout simplement en proposant une base de projet, suffisamment à l'avance...

CHINE

Le département possède également des conventions avec plusieurs universités de Chine : Université du Hebei à Wuhan, Université South West Jiaotong à Chengdu, Université SISU à Chengdu, Université Jiaotong à Chongqing, Université CTBU à Chongqing.
Ces conventions sont en lien avec le diplôme universitaire  PM2P Propédeutique aux Masters en Management de Projet

Quand faut-il s'y prendre ?

En ce qui concerne ERASMUS, il faut envoyer votre candidature (sans engagement définitif) aux services des relations internationales de l'université au plus tard début avril, pour partir l'année universitaire suivante. Pour cela, il vous faut prendre contact assez tôt, janvier-février, avec le responsable du département, afin d’établir le programme d’études (choix des cours dans l’université d’accueil).
Pour le CREPUQ, envoyer votre candidature beaucoup plus tôt, en décembre, car elle doit être examinée par une commission canadienne.

Stages

Du nouveau depuis peu pour vous permettre d'effectuer votre stage à l'étranger, avec « ERASMUS stage », que vous ayez effectué votre année à l'étranger où que vous souhaitiez juste partir pour y faire votre stage de fin d'année. Il y a quelques contraintes dans le sens où  le stage doit se dérouler dans une entreprise privée. Il y a également différentes possibilités de bourses.

L'aide financière

 

Il existe une bourse ERASMUS correspondant à 150€ par mois. Il existe d'autre part pour les étudiants boursiers, un complément à la mobilité internationale cumulable avec la bourse ERASMUS d'un montant de 400€ par mois octroyée pour une partie ou la totalité du séjour. Il existe également des compléments de mobilité par le biais de la région. L’université aussi propose des aides financières pour des séjours hors Europe (bourses Mirail Mundi).

Quelques précisions sur le diplôme

Dans le cadre ERASMUS, les cours et les évaluations ont lieu à l'étranger, mais le diplôme est délivré par le jury du diplome de l'Université Toulouse - Jean Jaurès.

Dans le cadre du CREPUQ, les cours et les évaluations ont lieu dans une université québécoise qui nous transmet les résultats. Ces derniers sont validés par l'université du Mirail.

Pourquoi partir


Après une petite enquête effectuée auprès des « Partis » (voir notamment les liens ci-dessous), deux points essentiels semblent ressortir : le premier est que malgré les étapes un peu fastidieuses du début (dossier, inscriptions, recherche d’un logement…) les retours sont positifs, « les tracas du début valent le coup ! » que ce soit d’un point de vue personnel comme professionnel ; le second point qui parle de lui-même est que la plupart des étudiants partis à l’étranger souhaite renouveler l’expérience d’une manière ou d’une autre.

Partir à l’étranger, cela ne coûte pas si cher, les aides existent.

Comme l’a exprimé Jean-Marc Olivier, responsable des relations internationales de l’université, lors d’une réunion bilan en 2014, partir est devenu une quasi nécessité, c’est une évidence.
Ci-dessous quelques retours d’expérience d’étudiants du département pour ceux qui ne serait toujours pas convaincus :


Lucie DELAGE [PDF - 82 Ko], Dublin, Trinity College, 2009-2010.

Claire THORAVAL [PDF - 100 Ko], Liverpool, University of Liverpool, 2007-2008.

Capucine ROLLAND [PDF - 82 Ko], Liverpool, University of Liverpool, 2007-2008.      

Hélène COSTES [PDF - 64 Ko], Liverpool, University of Liverpool, 2006-2007.

Mélanie VIGUIER [PDF - 61 Ko], Saragosse, 2003-2004.

 


rédigé par

mise à jour le 10 octobre 2017


Version PDF | Mentions légales | Conseils d'utilisation | Lien vers RSSSuivre les actualités | haut de la page